Flash infos

Contact

SITE DE BICHES

LE MOT DU MAIRE

« 2017-2018 »

Chers Bichoises et Bichois,

Noël approche et une nouvelle année va s’ouvrir à nous. Dans le respect de l’engagement d’information que j’ai pris auprès de vous, je profite de la parution de ce bulletin municipal annuel 2017/2018 pour vous transmettre les éléments qui vous permettront d’appréhender avec précision l’évolution de la commune. A travers ces quelques lignes, permettez-moi de vous faire part de mes réflexions et de l’action municipale engagée par nos élus, nos bénévoles et nos concitoyens.

A leur lecture, vous observerez que les résultats sont satisfaisants, autant en terme de fonctionnement que sur le plan de l’investissement. En effet, les sommes engagées et la recherche permanente de partenaires financiers nous donnent l’occasion de mettre en œuvre des actions et des investissements sans alourdir la fiscalité locale.

Au quotidien, être maire ou élu municipal, c’est aussi un engagement permanent de terrain, d’écoute et de dialogue, qui accroît le lien social sur notre territoire rural. C’est également une volonté de servir l’intérêt général au service des Bichoises et des Bichois.

Etre à l’écoute des bénévoles de nos associations est un enjeu important du dynamisme de notre commune. Je veux sincèrement saluer cette immense richesse et remercier chaleureusement leur investissement quotidien. Au cours de cette année écoulée, nombre de manifestations ont vu le jour pour la plus grande joie de tous, mais une m’a particulièrement ému. Fin juin, au bord du canal du Nivernais, Mr Yann LOREAU a eu l’énergie et la volonté d’organiser un grand rassemblement sur certaines maladies rares avec l’association « France Vascularites » et en présence d’un spécialiste du C.H.U. de Dijon. Bravo pour cette belle initiative…

Le temps défile rapidement, peut-être trop rapidement, dans une société aujourd’hui exigeante et contraignante, mais il convient néanmoins de rester vigilant face à la détresse de certains d’entre nous qui font face aux difficultés de la vie. En cet instant, je souhaite avoir une pensée pour tous ceux qui nous ont malheureusement quitté, parfois brutalement, et je délivre à l’ensemble des familles concernées un soutien indéfectible et chaleureux.

Travaillons toujours à améliorer notre cadre de vie et l’entente cordiale qui doivent régner dans une commune rurale qui regroupe des résidents principaux et secondaires.

Gardons aussi une vigilance et une forte détermination face aux attaques permanentes que subissent nos petites communes, nos petites et moyennes entreprises, nos artisans, nos commerçants, nos agriculteurs, face aux décisions du pouvoir central parisien. Nos grandes métropoles et nos grandes villes ont bien entendu un rôle majeur à jouer dans notre pays, mais pas au détriment de la ruralité.

Il est utopique de croire que l’on peut « empiler » dans ces grands bassins de vie l’ensemble de nos concitoyens et laisser pour compte nos territoires ruraux qui représentent toutefois, d’après l’INSEE Européenne, 60 % de la population française. Dans les trente prochaines années, notre population nationale va progresser d’environ 10 % avec plus de 70 millions d’habitants. Face aux difficultés d’insécurité que connaissent ces grands ensembles, je vous le dis avec sincérité il fait « bon vivre à la campagne ». D’ailleurs, nombre de futurs ou jeunes retraités achètent une résidence dans nos territoires car ils souhaitent retrouver une vie plus apaisante. Nous devons être considérés avec respect, dignité et attractivité considérant l’immensité de nos richesses tant sur le plan humain, historique, culturel, patrimonial, artisanal qu’environnemental. Le tourisme vert à travers des activités de pleine nature représente un exemple de développement de notre potentiel économique et social. Il convient d’investir plus en avant dans ce domaine à l’’échelon départemental et régional.

La diversité d’une agriculture raisonnée, à taille humaine, doit être préservée et soutenue car elle est avant tout notre « vivier alimentaire » et demeure un moteur économique incontestable et spécifique de nos campagnes. Elle permet aussi de conserver un maillage indispensable du découpage de nos bocages et participe ainsi à la préservation de notre cadre de vie. Travaillons tous ensemble au développement de structures de ventes directes car la matière première est à « portée de main ». Je remercie et soutiens pleinement l’initiative lancée à Biches par un groupe de personnes bénévoles pour faire aboutir un tel projet.

La tâche n’est pas simple mais unissons nos forces, à Biches comme ailleurs, et défendons avec détermination et enthousiasme la préservation de notre choix de vie. Qu’on se le dise…

A l’intérieur de ce bulletin, vous allez découvrir une multitude d’informations qui résume assez bien l’engagement de chacun tout au long de cette année 2017. Il m’appartient de féliciter l’ensemble des acteurs concernés ainsi que l’ensemble du personnel communal qui fait preuve de sérieux et professionnalisme.

Des moments forts resteront, je l’espère, gravés dans le marbre. Je citerai deux dates :

  • 1er janvier 2017 : application de la loi Notre et fusion de 4 Communautés de Communes pour créer une grande entité identifiée sous l’appellation Communauté de Communes BAZOIS LOIRE MORVAN, composée d’environ 17 000 habitants,
  • 1er juin 2017 : inauguration du plus long parcours de pêche « Passion » en France, en présence du Président de la Fédération Nationale du Loisir Pêche Mr Claude ROUSTAN.
Biches a son histoire et possède ses richesses : travailler ensemble à la mise en lumière de ces différentes thématiques en constituant un groupe de réflexion et de recherche contribuerait indéniablement à sa mémoire et sa valorisation.

Au nom de toute l’équipe municipale, je vous souhaite de bonnes fêtes de Noël et que 2018 vous apporte joie, harmonie et santé.

Avant de conclure, je souhaite évoquer avec vous un moment fort et émouvant de cette fin d’année. Le samedi 9 décembre s’est déroulé le repas de Noël des aînés de la commune et j’ai souhaité à cette occasion honorer deux personnes de l’assistance : Bernard MARTIN, ancien Maire de Biches, et Bernard ROLLOT, Adjoint au Maire. Ils ont reçu les médailles d’honneur Communale, Départementale et Régionale. Distinctions hautement méritées pour leurs actions au Service de nos concitoyens et de l’intérêt général. La présence et le discours du tout nouveau Sénateur de la Nièvre, Patrice JOLY, et le message lu de Christian PAUL ont permis d’apprécier à sa juste valeur le travail réalisé par Bernard MARTIN. Personnellement et modestement, je suis fier d’avoir croisé son chemin et je suis d’autant plus fier de lui avoir succédé à la Mairie de Biches.

Je me dois aussi de remercier Bernard ROLLOT, mon adjoint au Maire actuel. Homme attachant et toujours disponible. Son investissement pour la commune de Biches et sa disponibilité sont permanents. Je peux compter sur lui dans les initiatives et les épreuves de la vie municipale. Un grand merci.

J'aurai également l'occasion d'évoquer avec vous tous ces thèmes lors de la cérémonie des vœux qui se déroulera le samedi 13 janvier 2018.

Le Maire, Jean-Philippe PANIER